Ça y est, c’est le grand jour : il est temps de dire au revoir à la Colombie et de nous envoyer pour 6 mois de stage en Équateur. Nous avons tout préparé, notre vol est à 11h20. Nous attendons Katariné, la responsable de notre appart qui vient nous rendre la caution et prendre les clés (elle n’a visiblement pas vu le trou dans le mur du salon, ce qui nous arrange bien). Camilo, un ami colombien que nous avons rencontré à l’alliance française vient nous récupérer en voiture pour nous amener à l’aéroport. Ça nous fait trop plaisir de partager nos derniers moments ici avec lui.

Nous arrivons à l’aéroport à 9h30, c’est l’heure des au revoir. Nous nous avançons pour faire le check-in et les épreuves commencent. Les filles ne veulent pas nous laisser nous enregistrer car nous n’avons pas de billet de sortie du territoire équatorien, ni de visa … Nous commençons donc les négociations, en leur expliquant que nous sommes françaises et que nous n’avons pas la possibilité de faire en Colombie, et qu’on ne sait pas exactement quand on rentre. Après une petite discussion elles nous laissent passer mais on commence un peu à s’inquiéter pour le passage à la douane équatorienne ! Mais vient rapidement un deuxième problème… avec Chloé nous avons le droit à 2 valises de 23kg chacune. Celles de Chloé font 14 et 30kg et les miennes 16 et 25kg. On se lance donc dans l’ouverture de nos bagages en plein milieu de l’aéroport, c’est génial. Je suis en train de tout sortir quand elle nous dit  » non mais finalement on accepte jusqu’à 25 kg » … parfait ! Nous voilà enfin prête à embarquer. On doit attendre 10h30 pour rentrer dans la zone d’embarquement donc on se balade dans les magasins et on hallucine devant les prix des souvenirs : un sac traditionnel tissé qui vaut 80 000 pesos normalement coûte ici 250 000 pesos !

Il est l’heure d’embarquer, c’est assez rapide. Les contrôles des bagages sont vraiment légers ! Ils nous font rien sortir des sacs à part l’ordinateur, c’est tranquille ! On part pile poil à l’heure, direction Bogota. Tout se passe bien, on arrive à Bogota à l’heure prévue. On passe l’immigration Colombienne qui nous laisse sortir du pays sans problème. Puis on profite de notre traversée de l’aéroport pour acheter une bouteille d’aguardiente à ramener en souvenir.

N’ayant pas mangé, on commence à avoir très faim donc on regarde pour manger mais le moindre petit sandwich est à 10€ .. il faudra attendre le snack dans le prochain avion. Comme dans le premier on embarque super vite et on part bien à l’heure. Malgré quelques turbulences à l’arrivée, tout se passe bien et on arrive à l’heure ! Nous voilà en Équateur ! Petit stress au moment de passer à la douane, mais on dit qu’on vient pour 1 mois de vacances et on nous laisse passer sans problème. On pourra demander notre visa une fois sur place à Quito.

On récupère assez vite nos bagages, très rassurées de voir qu’ils ont suivi ! On se dirige donc vers la sortie et on voit immédiatement Victor, le président de l’association. On sent aussi directement le petit air frais, ça fait du bien ! Ça change de la chaleur de Bucaramanga. On discute le temps que son cousin vienne nous récupérer, il est super sympa.

Après avoir joué à tetris dans le coffre de la voiture, nous voilà en route pour Sangolqui, la ville à 40 minutes de Quito où nous allons effectuer notre stage. En chemin le paysage est vraiment magnifique. Victor en profite pour nous parler un peu des volcans qui sont autour et nous rappeler qu’ils sont actifs …

Après 30 minutes de trajet, nous voilà à Sangolqui , ça a l’air tout petit et mignon. On monte nos bagages au 2eme étage, en essayant de pas nous fracasser car il n’y a pas de rambarde. On découvre notre nouvel appartement, c’est mignon, un peu le bazard au niveau de la cuisine mais ca va. Par contre, les murs des chambres sont super fins, en espèce de carton épais, ce qui fait qu’on entend tout, il n’y a pas de fenêtre dans les chambres et je et je n’ai pas de prise. La douche fait un peu camping mais bon, ça va aller !

Victor nous propose d’aller visiter la ville avec lui donc c’est parti. On découvre notre voisin d’en bas : il tient une boucherie, parfait. On marche ensuite 2 minutes pour atteindre la place du marché, ça va être génial pour les fruits et légumes. On va jusqu’à la place centrale avec la belle église, c’est super calme. On balade un peu, il nous montre quelques commerces, la banque, des restaurants… On boit du lait de coco super bon et on fini dans une petite pizzeria. Il fait nuit et nous commençons à être vraiment fatiguée donc on rentre à l’appartement.

Victor nous explique qu’il va partir 4 jours dans la jungle avec des touristes français et nous propose donc de passer le weekend chez ses parents, qui habitent à la ville à l’entrée de la jungle, vu que c’est weekend de carnaval jusqu’à mardi. On accepte avec plaisir et donc nous allons ranger nos chambres et préparer nos affaires car demain on part à 8h pour Tena, à environ 4h de route.