En vigueur depuis 2016, la loi Eckert ne suffit pas à résorber le stock de plus de 6 milliards d’euros dormant sur des comptes courants, livrets et autres produits bancaires. Notre décompte exclusif le

from L’important – Economie https://ift.tt/2PplEOT
via IFTTT