• La banque centrale va réduire sa base monétaire de 10% supplémentaires
  • L’inflation s’est accélérée pour atteindre 3,8% en février et 51,3% par an

La Banque centrale argentine réduira sa base monétaire de 10% supplémentaires d’ici la fin de l’année afin de ralentir une inflation difficile à maîtriser.

« Nous devons faire preuve de persévérance et comprendre qu’il n’y a pas de résultats immédiats », a déclaré à la presse le président de la Banque centrale, Guido Sandleris, à Buenos Aires. « Mais sans aucun doute, il y aura des résultats. »

Les mesures extraordinaires interviennent après que le gouvernement ait déclaré jeudi que l’inflation en février avait atteint le rythme annuel le plus rapide depuis l’entrée en fonction du président Mauricio Macri, ce qui pourrait compliquer sa candidature à la réélection en octobre. Macri s’est tourné vers le Fonds monétaire international (FMI) pour obtenir une ligne de crédit record de 56 milliards de dollars afin de restaurer la stabilité des marchés après une déroute monétaire.

Alors que le peso a bondi aujourd’hui, avant la publication des données, la monnaie a chuté de 8% cette année.

Voici les autres mesures que la Banque centrale prendra:

  • Prolonger la politique visant à geler la croissance de la base monétaire jusqu’à la fin de l’année
  • Ajuster les bandes supérieure et inférieure de la plage d’effets de 1,75% par mois à compter d’avril
  • Le gouvernement enverra un projet de loi sur la charte de la Banque centrale au Congrès dans les prochaines semaines
    • Interdiction à la Banque centrale de financer le Trésor
    • Fait de la stabilité des prix une priorité
After quickly lowering rates in January, Argentina is hiking again

Les prix à la consommation ont augmenté de 3,8% par rapport à janvier et de 51,3% par rapport à l’an dernier. Les économistes interrogés par Bloomberg tablaient sur une accélération de l’inflation de 3,6% par rapport au mois précédent, alors même que la banque centrale augmente les taux d’intérêt et gèle le montant des pesos en circulation.

Après trois mois de ralentissement de l’inflation, l’année dernière, la Banque centrale a abaissé le taux directeur de l’Argentine à environ 44%. Mais elle a été obligée de les ramener à 63% cette semaine dans le cadre d’une stratégie visant à contenir les prix et à conserver l’attrait du peso.

Macri doit éviter une autre crise monétaire pour avoir une chance de remporter l’élection présidentielle d’octobre.

Patrick Gillespie et Ignacio Olivera Doll

– Avec l’aide de Jonathan Gilbert et Jorgelina Do Rosario

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Bloomberg