L’ouverture de cette enquête fait suite à un signalement de la députée (Génération Écologie) Delphine Batho.

Elle dénonçait la nomination de M. Bailey à la tête de General Electric (GE) France alors que ce dernier avait eu à traiter des dossiers relatifs à cette entreprise quand il travaillait au ministère de l’Economie.

-Le bien public

Source https://www.bienpublic.com/faits-divers-justice/2019/09/10/le-patron-de-general-electric-france-ex-conseiller-de-macron-suspecte-de-prise-illegale-d-interet.