Mais où sont donc passés les climato-négationnistes ?
By Sophie Chapelle

Ils ne voulaient pas entendre parler de réchauffement climatique, encore moins reconnaître que les activités humaines en sont les principales responsables, malgré le consensus scientifique international. Ils occupaient les plateaux télévisés et les colonnes de médias bienveillants, à l’image d’un omniprésent Claude Allègre. Les climato-sceptiques ont-ils disparu ? Pas vraiment. Ils sont encore très actifs dans les pays anglo-saxons. En France, de nouvelles formes de climatoscepticismes, plus discrètes, (…)


Décrypter

/
,
,
,
,
,

September 7, 2015 at 06:00AM
via Basta ! http://ift.tt/1UwcvSB