Nouvelles en France

Nouvelles en France

nouvelles de dernière minute

Les versements aux actionnaires ont augmenté de plus de 9% l’an dernier, et ils devraient encore progresser en 2019from L’important – Economie …

from revue de presse economie politique http://bit.ly/2SJdEf3
via IFTTT

Lire Commentaires clos Donnez Votre Opinion

Les versements aux actionnaires ont augmenté de plus de 9% l’an dernier, et ils devraient encore progresser en 2019from L’important – Economie …

from revue de presse economie politique http://bit.ly/2SJdEf3
via IFTTT

Lire Commentaires clos Donnez Votre Opinion

Ceci est sûrement le nième article de blog qui parle de Bali. Dans la plupart de ces article, on nous fait rêver et passer Bali pour un coin du paradis. Mais personne ne nous parle des arnaques et du côté pas agréable de cette île. L’objectif de cet article est donc de parler surtout des choses à ne pas faire.

Je suis allée à Bali en Juillet 2018, nous y avons passé 10 jours et nous avons fait 3 villes principales. Nous avons séjourné à :

  • Sannur
  • Ubud
  • Seminyak

Ces trois villes étaient notre point de départ pour faire des activités et se déplacer dans toute l’île.

Ubud :

Ubud (ville et région) est le meilleur endroit pour se sentir en voyage. Le paysage est très différent de ce qu’on peut voir en Europe, en Amérique et en Afrique du Nord. Il y a des chutes d’eau partout. On peut voir les rizières avec des paysans qui font la récolte de riz (comme à la télé). C’est très beau et dépaysant.

Je trouve aussi que les gens sont beaucoup mieux la bas et moins « profiteurs » que ceux qui habitent les villes côtières.

Un seul détail que je n’ai pas aimé à Ubud : les lézards. C’est vraiment un cauchemar. Les lézards sont partout, dans les hôtels, dans la rue et surtout : dans les restos, sur les murs des cuisines même. J’ai une phobie des reptiles, mon séjour à Ubud était donc gâché par ce détail.

Seminyak et Sannur

Ce sont deux villes côtières. Pour moi il n’y a rien d’extraordinaire dans ces deux villes. Bien au contraire, elles sont très touristiques donc forcément tout est cher, tout est exagéré et le service est moyen. A part les temples bouddhistes, on ne sent pas le dépaysement (qui est pour moi l’objectif de faire 14 heures de vol).

Nussa Dua : un très mauvais plan

C’est une station balnéaire ou on peut faire des « activité nautiques ». Tout le monde en parle, mais nous c’était la grande déception.

Nous avons payé 50 dollars pour faire une croisière de 60 minutes sur une petite barque (glass boat) pour soit disant voir les poissons et pour visiter « un zoo ». Au final, nous n’avons rien vu des poissons sauf pendant 2 minutes. Il y avait beaucoup trop de barques, l’eau était trouble. Impossible de voir quoi ce soit, et même les quelques poissons qu’on n’a vus n’ont rien d’exceptionnel.

Le fameux zoo, quand à lui, s’est avéré finalement être un petit parc avec 3 bassins de tortues qui sont dans la majorité accidentés (par les hélices des barques) d’après ce que nous a expliqué le guide, quelques oiseaux et 3 ou 4 reptiles. Tel qu’on nous a vendu la prestation, on pensait qu’on allait voir les tortues dans leur cadre naturel, mais finalement c’est un petit hôpital à tortues qu’on a visité.

Les barques ne sont pas sécurisées, à l’image de la circulation à Bali, les conducteurs de barques conduisent n’importe comment. Une barque a heurté la notre et a failli heurter ma tête : heureusement que le conducteur m’a poussée au bon moment. Ce fut la peur de ma vie.

Conclusion : Si vous habitez dans ou près d’un pays méditerranéen : n’allez pas à Nussa Dua. Si votre sécurité compte pour vous, n’allez pas à Nussa Dua. Si vous ne voulez pas vous faire avoir, n’allez pas à Nussa Dua. En Tunisie, il y de meilleures plages avec des activités similaires (croisières, îles kuriat, sous marins) qui sont beaucoup moins chères au port de Monastir et Kantaoui etc…

Ce que j’ai aimé

  • Le paysage de certaines régions dans le centre de l’île. Il faut s’éloigner de la côte pour voir la vraie beauté de l’île.
  • Les massages : Les massages ne sont pas chers du tout et il y en a partout. Par exemple, on peut faire 30 minutes de massage des pieds pour 2,5 euros.
  • Restaurants pas chers : Si on sait où aller, on peut manger pour 5 euros à deux.
  • Le frangipanier : Cet arbre fait des fleurs à l’odeur divine. C’est vraiment le meilleur souvenir de Bali. Cette fleur est partout, les hôtels en mettent dans les chambres. Mais on peut en trouver même dans les rues.

Ce que je n’ai pas aimé

  • Les gens dans les villes côtières : je ne veux pas généraliser, mais les gens dans les zones touristiques sont profiteurs. Ils font trop les pauvres et insistent trop pour qu’on « les aide ». Mais au final ils ne sont pas aussi pauvres que ça. Ils essayent juste de jouer sur les sentiments des touristes pour en tirer profit.
    • Le harcèlement de certains vendeurs : dès qu’ils voient qu’on est des touristes ou qu’on est des « honeymooners » ils commencent à nous harceler pour acheter.
    • Comment les vendeurs / chauffeurs et autres prennent les touristes pour des vaches à lait : il faut vraiment faire très attention aux prix. Les vendeurs n’hésitent pas à multiplier les prix par 7 et par 8. Il ne faut pas hésiter à négocier les prix même si ça vous paraît trop bas. C’est la vraie valeur. On a réussi à acheter des choses annoncés à 300 rupyah pour 40 rupyah sans trop de négociation.
  • Les reptiles : Il y en a partout, partout, partout. Si vous êtes phobiques aux reptiles comme moi, Bali n’est pas fait pour vous.

Activités à faire

Malgré un début de séjour mitigé, nous avons fait beaucoup d’activités sympa à Bali, nous avons aussi visité beaucoup d’endroits qui sont vraiment très beaux. Ci dessous mes préférés :

  • Le safari :

Plus d’info ici : https://www.balisafarimarinepark.com/ et ici.

  • Faire un tour sur le dos d’un éléphant : et regarder les shows d’éléphants (dans le même parc, dont j’ai oublié le nom).
  • Forêt des singes de Ubud :

https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g297701-d378969-Reviews-Sacred_Monkey_Forest_Sanctuary-Ubud_Gianyar_Regency_Bali.html

  • Assister à un spectacle musical : Kecak Fire & Trance Dance (Pura Dalem Taman Kaja). C’est une pièces de théâtre dansante. On n’a rien compris à l’histoire :D , leur chant ressemblait plus à des cris, mais c’est à voir.

Lien : https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g297701-d2056776-Reviews-Kecak_Fire_Trance_Dance_Pura_Dalem_Taman_Kaja-Ubud_Gianyar_Regency_Bali.html

  • Visiter les rizières
  • Manger dans un restaurant avec vue sur volcan
  • Balançoires et saut au dessus des rizières
  • Visiter une plantation de café : mais ne rien acheter dans leurs shops :) . Ils vendent du café qu’on trouve dans les grandes surfaces à des prix double et triples.
  • Visiter les temples : il y en a partout sur toute l’île. Il y a le plus grand (symbole de l’île), mais je trouve que les petits temples qu’on trouve dans les rues sont plus intéressant à voir car plus variés.
  • Shopping :Acheter des vêtements en cotton dans les petites boutiques de Ubud (et négocier bien les prix). Un haut ou un bas ne doit pas dépasser 20 euros.

Mes conseils pour passer un bon séjour

  • Acheter une carte sim (4g) à l’arrivée à l’aéroport.
    • Attention aux arnaques, le taxiste nous a déconseillés d’acheter la carte SIM et le forfait téléphonique à l’aéroport car c’est plus cher qu’ailleurs, mais finalement au centre ville on l’a payé beaucoup plus cher. On s’est pas rendu compte sur le champs pour négocier.
  • Installer l’application Grab. Grab est équivalent à Uber en Indonésie, elle permet de se déplacer pour beaucoup moins cher que tout autre moyen de transport.
  • Ne rien acheter dans les boutiques sur les routes touristiques : on peut te vendre un truc à 30 euros alors que ça coûte moins de 5 euros. Aller dans les grandes surfaces et les boutiques ou les prix sont affichés. Ou les petites boutiques dans les ruelles des quartiers résidentielles.
  • Fuir les chauffeurs de taxi et les chauffeurs clandestins dans les rues. Sauf pour certains cas, comme les endroites touristiques sont interdits à Grab :
    • Il faut donc bien négocier le prix avec le chauffeur : 50 dollars par jour maximum.
    • Ne laissez pas le chauffeur choisir vos restaurants, activités etc … je pense qu’ils prennent des commissions. Exemple : un chauffeur a voulu nous faire payer un dîner avec coucher de soleil sur la plage à 100 dollars par personne, nous avons insisté et choisi notre restaurant (trouvé sur trip advisor) : nous avons payé 35 euros pour deux personnes avec la même vue et même type de dîner (fruits de mer au poids).
    • Ce même chauffeur nous a fait faire des activités nautiques qui ne valent pas 10 dollars pour 50 dollars (voir le paragraphe où je parle de Nussa Dua).
  • Nous avons trouvé une société de chauffeur à Ubud que je recommande vraiment. Il nous a fait un tarif journalier plus bas que les autres sans négocier. Et il nous a surtout fait faire de bonnes activités tout en respectant notre budget.
  • Dans certaines villes, il y a beaucoup de chiens dans les rues. Il ne faut pas avoir peur.
Lire Commentaires clos Donnez Votre Opinion

O país de Abril

Le Panthéon, Lisbonne, gildalliere, 2007
Photo/Gilles Dallière

Au Panthéon des gens célèbres, dans l’enceinte immaculée de Santa Engracia, j’ai vu luire la pleine lune alors que le soleil brillait encore et dans un coquillage, trouvé sur sa sépulture, j’ai entendu la voix du Fado qui défaille. J’ai ouvert les yeux au jour pour écouter la plainte d’Amalia Rodrigues s’élever dans la poussière du ciel. J’ai cueilli une rose, j’ai mangé le pain avec l’eau et le miel et par l’ouverture de la fenêtre j’ai baisé tous les vents.
“Meu amor, por ti cantei e tu me deste, um chão tão puro, algarves de ternura, por ti cantei à beira-povo, à beira-terra e achei, achando-te, o país de Abril.”

Lire Commentaires clos Donnez Votre Opinion
-->