Le groupe financier Tunisie leasing group (TLG) dont les métiers de base se résument au leasing, au factoring et à la location longue durée (LLD) a enregistré des chiffres rassurants durant l’année 2012, illustrant l’augmentation de son capital. Une communication financière du groupe a été organisée, à  cette occasion,  vendredi, à la Maison de l’entreprise, à Tunis. Résultats en chiffres.

«Nous avons un projet très fort. Tunisie Leasing est leader sur le marché du leasing en Tunisie mais également au marché factoring. TLG est également pionnier dans ces activités au Marché d’Algérie leasing», nous a affirmé Fethi Mestiri, directeur général de Tunisie leasing.

 

Une Tunisie Leasing en gradation

Les participations stratégiques du groupe englobent le capital investissement, l’intermédiation en bourse, le pole industriel et immobilier d’entreprises basé à Sousse et Enfida qui renvoient, d’entrée de jeu, aux deux filiales de TLG groupe, en Tunisie, sous l’appellation «Tunisie leasing», et en Algérie portant le nom «Maghreb leasing Algérie».

La production de « Tunisie leasing » en 2012 a enregistré une croissance de 15%, soit un retrait de 6% par rapport à la pointe de 2010 avec des encours de 520 DT. Quant au «Maghreb leasing Algérie», une croissance continue de la production a été notée, et ce, au taux de 15% par an, avec une excellente qualité du portefeuille de 1.7 de créances classées après sept ans d’activité. «Cette croissance est susceptible d’être sensiblement augmentée en cas de possibilité d’émissions obligatoires», a souligné Ahmed Abdelkefi, président du Conseil d’administration de Tunisie Leasing du groupe TLG, lors de son exposé.

Concernant les encours, le matériel standard est prédominant avec 66%. Aucune concentration particulière par secteur d’activité n’a été affichée. Par type de matériel, l’immobilier occupe 15% par rapport aux véhicules légers, qui représentent 38%. En outre, l’agriculture occupe 4% dans l’ensemble des encours classés selon le secteur d’activité, par rapport au commerce 22%, et le transport qui s’accapare les 9%.

 

Factoring et LLD en croissance

A souligner qu’en matière de factoring, les chiffres ont connu une hausse inédite. «Nous notons une forte reprise de l’activité en 2012» insiste Ahmed Abdelkefi. Il s’agit de l’augmentation du chiffre d’affaires acheté, de 23%  et de l’encours moyen de crédit, de 13%. La qualité du portefeuille est excellente et ne doit donc rien au hasard. On enregistre 3.9% d’actifs classés avec un cout du risque des encours de financement, estimé 0.4%.

Concernant la location longue durée, l’augmentation du parc en circulation s’est élevée à 570 véhicules en 2012, «en dépit de l’approvisionnement insuffisant du marché de véhicules», selon Ahmed Abdelkefi.

 

Objectifs et hypothèses

«Notre souhait pour 2013 c’est de réaliser nos objectifs. Généralement la politique commerciale de Tunisie Leasing ne change pas quelque soient les conditions. Notre créneau actuellement est d’améliorer la productivité de nos équipes, diversifier nos activités et faire de la croissance externe en explorant les marchés voisins vierges. Le Maroc, par exemple, a déjà une industrie de leasing. Nous avons des moyens financiers et notre principale richesse est le capital humain» nous a avoué Fethi Mestiri, directeur général de Tunisie leasing.

La stratégie de communication du TLG groupe s’étale sur 4 ans, allant de 2012 jusqu’à 2016 avec trois objectifs. Il s’agit, en effet, de retrouver la rentabilité de ses fonds propres (ROE) à 15% atteint en 2010. «Les métiers de base doivent etre hissés à une taille régionale et les nouveaux produits leasing islamique et micro crédits sont à développer», a ajouté le président du Conseil d’administration de Tunisie Leasing.

En outre, la diversification des activités par le biais de la création d’un pole de développement industriel/foncier et immobilier d’entreprises à (Sousse-Nfida) semble être un objectif déterminant.

«Nous offrons un service très demandé. Nous avons une structure prête à l’utilisation industrielle et qui est forte en offshore. Ainsi, dans ce secteur, nous sommes toujours optimistes et les perspectives seront bonnes pour l’année 2013», nous a avoué Ahmed Abdelkefi.

Le président du Conseil d’administration de Tunisie Leasing a élaboré à cet égard, avec l’équipe TLG, des hypothèses «prudentes». Concernant le Pole industriel, à Sousse, le démarrage des travaux est fixé en 2013 avec une première vente en 2014, à soit 6MD, pour cumuler à 18 MD en 2016. Il en est de même pour Nfida où le démarrage des travaux sera en 2013 avec une première vente 2014, mais à 9MD pour cumuler à 30 MD en 2016. Quant à l’Algérie, le démarrage sera en 2015 sans impact significatif sur les résultats globaux.

«Nous avons élaboré des hypothèses très prudentes, nous avons même augmenté le risque. Nous avons nos partenaires qui ont confiance en TLG et le fait qu’on soit sollicité par des bailleurs de fond étrangers et investisseurs renforce notre image à l’étranger», nous a affirmé Fethi Mestiri, directeur général de Tunisie leasing.

Chaimae BOUAZZAOUI