Oprah Winfrey a fait un tweet vantant les mérites d’une friteuse de marque Seb et le cours de l’entreprise s’est envolé en Bourse : +4,6% à la mi-journée, faisant gagner 100 millions de $ de capitalisation boursière (valeur de l’entreprise).

20130219-194345.jpg

1- La Guerre des Plateformes Web : Twitter 1 – Facebook 0

Précisons que le tweet venait accompagné d’une photo Instagram (qui appartient à Facebook). Ça montre que Instagram, c’est bien sympa pour prendre des photos sexy, mais rien de mieux que Twitter pour une diffusion à large échelle. D’ailleurs, 99% des médias parlent du « Tweet d’Oprah Winfrey » et non pas de « photo Instagram ». Prends ça dans la gueule Facebook !

2- Éloge du Temps Réel et de la Réactivité

Quand vous mettez ensemble 2 sphères qui vivent, respirent et réagissent en temps réel (Twitter et le marché boursier), ça donne des résultats fous. Tout cela s’est passé en une demi-journée hein! D’ailleurs, plusieurs traits et mécanismes sur Twitter sont similaires à ceux de la Bourse : effet d’imitation (tout le monde vend une action ou RT un tweet ? Moi aussi alors!), besoin de réactivité (le journaliste qui tweete un scoop avant les autres, le trader qui vend/achète avant les autres pour profiter d’une information avant qu’elle ne circule)….
Ils sont malins chez Twitter : ils avaient anticipé en affectant un symbole aux titres boursiers (exemple : cherchez « $fb » sur Twitter).

20130219-194358.jpg

C’est Confirmé : l’Influence 2.0 est un Business. Bah Oui, Puisque c’est la Bourse Qui Le Dit!

C’est bête un tweet hein. Mais on sait maintenant que ça peut rapporter gros! « putaaain, 100 millions de capi en plus » que diraient les jeunes cadres dynamiques!
Les spécialistes parlent beaucoup d’influence 2.0, de reseaux sociaux, de personal branding… mais quand ce sont carrément les tout-puissants marchés boursiers qui VALIDENT une tendance, ça a quand même plus de gueule. Cash Is King !

Suivez ce blog sur FacebookTwitter ou par email.
Si vous appréciez, N’hésitez pas à partager autour de vous.