BONNE ANNÉE ET BONNE SANTE A TOUS

Quelques problèmes avec internet qui fonctionne couci couça. 

Pour nous déplacer plus facilement nous avons loué une voiture car les vallées de l’ATLAS sont souvent impraticables et la circulation à Agadir malaisées en ccars.

Après plusieurs années d’absences nous sommes retournés au souk d’Agadir. Vaste et à la mesure de la ville il est enserré dans des murs de 4 m de haut. Nous sommes étonnés de la propreté des lieux que nous avions connu autrefois bien plus problématique.  Tout le sol est bétonné est souvent peint. Des toitures bien élevées donnent de l’ombre à tout le marché. Une mosquée dans les remparts du souk.

P1020175

P1020172

P1020174

Comme dans tous les souks vous y trouverez tout ce qu’il vous faut. Boucheries, légumes, vêtements, articles bricolage, téléphonie, cadeaux, petites gargotes, etc…..

P1020124

La plage puis au bout une très laide marina devant un port malodorant.

Sur la colline le vieux village d’Agadir complètement ravagé par un  tremblement de terre en 1960. C’est grâce à la volonté du roi de l’époque qu’ Agadir est devenue une station balnéaire  de plus de 600 000 habitants. L’ agglomération  a  vidé beaucoup de villages du grand sud et des vallées de l’Atlas alentour.

P1020118

De nombreux restaurants le long de la promenade maritime  et des touristes affamés. MEDION DIGITAL CAMERA

MEDION DIGITAL CAMERA

P1020179Les gargotes du port où l’on sert des repas complets avec de belles fritures pour 3 euros

LES VALLÉES DE L’ATLAS AUTOUR D’AGADIR

à partir d’IMI OUADDAR une piste  asphaltée de 22 km jusqu’au fond de la vallée vient de remplacer une piste bien scabreuse.

Large de 200 à 300 m sur les 4 premiers km autour d’ Imi la vallée est tournée vers l’agriculture et la pêche puis se rétrécie rapidement pour devenir pastorale. L’arganier est l’unique arbre qui y pousse sur ces contre-forts rocheux et apporte un complément de revenu aux rares fermes isolées.P1020058

L’habitat berbère est une maison basse formée d’une première enceinte de 8×8 m puis une autre intérieure de 5×5 m, les pièces d’habitations, les étables sont entre les 2 enceintes et recouvertes d’un toit de terre mélangé à des roseaux  soutenu par des grosses branches. Une seule et solide porte d’accès sur le mur extérieur qui n’a pas de fenêtres. Les murs sont en moellons et maintenus par de la terre battu.

Portes et petites fenêtres sont sur le mur intérieur. Dans la cour centrale de 5×5 m, il y a un petit four à pain c’est aussi la basse-cour ou les animaux sont en  liberté et tout un bric à brac utile à la bonne marche du foyer.P1010448

Le four où le plat immuable est une pizza locale, soit une galette de pain fourrée de quelques légumes. Pas génial mais permet de survivre.

A l’extérieur un petit potager en escalier que l’on a arraché péniblement à la montagne

Lorsque la famille s’agrandit par le mariage d’un garçon on y rajoute une bâtisse pour le nouveau couple.

Les déplacements se font en mules sur des sentiers ou pistes à plusieurs voir même dizaines de km.P1020061

 Là quelques générations de berbères souvent sans électricité et sans eau à porté de main.

 Au premier regard toutes ces fermes et tous ces hameaux semblent abandonnés. Attardez-vous un peu et vous distinguerez la lente respiration du logis berbère, le HI-HAN tonitruant de l’âne, les cris de la poule qui hurle à tout va qu’ elle vient de pondre un œuf en or.

A la jumelle je distingue un vieil homme aussi décrépi que le mur auquel il est adossé, ils se partagent la chaleur des premiers rayons de soleil. A l’ombre une forme m’épie comme je l’épie.

Si vous vous attardez encore plus vous apercevrez des taches noires qui se déplacent rapidement sur le route ou sur la piste. Toutes se dirigent vers vous. Quelques minutes plus tard une demi-douzaine d’enfants vous cernent.

Bonbon msieu ?  

P1020064

P1020066

Cette vallée est pauvre avec peu de possibilité elle est habitée comme souvent par des enfants, femmes et vieillards, les hommes valides sont à Agadir

Quelques maisons neuves dans les 4 premiers km.ces nouvelles habitations  sont autant de blocs d’un  ou deux étages sans charme.

Quelques km plus au sud une autre vallée LA VALLÉE DU PARADIS ou encore appelée LA VALLEE DU MIEL du village d’AOURIR vers IMOUZZER sur 45 km d’une route souvent difficile.

Comme la précédente, large à son entrée à AOURIR puis très étroite. Là des vues superbes, des palmiers et des lauriers fleurs dans les zones sableuses de l’oued.

P1020137

P1020138

P1020144Comme ailleurs, cette vallée se dépeuple au bénéfice d’Agadir.

25 km de jardins botaniques parcourus par d’agréables sentiers de promenades pédestres avec de nombreuses haltes au bord d’une eau limpide, puis la route monte en lacet.

Sur les hauteurs le hameau d’ASKRI avec ses cultures d’amandiers actuellement en pleine floraison, des resto. des boutiques. Un paysage plus âpres, plus rocailleux, la végétation exubérante a disparu. Au bord de la route dés qu’il y a un semblant de parking une boutique de vente de fossiles, huile d’ arganier, de miel, de boissons.

P1020148

Passé le col la route redescend tranquillement vers une autre vallée ou l’on découvre IMOUZZER de la tribu des IDA OUATANE.

Imouzzer est dans un cirque au fond d’un cul de sac d’une vallée des IDA OUATANE.

P1020149

P1020153

Une cascade termine la vallée. Au pied de cette cascade (à sec la plupart du temps) la chute d’eau a creusé une « piscine » où plongent, d’une bonne hauteur, de jeunes cascadeurs en contre-partie d’un « billet ».

Cette cascade est appelée « le voile de la mariée » par les autochtones. Toute une faune guette le touriste pour faire une bonne affaire.P1020158

Le guide s’impose et vous n’arrivez pas à vous en débarrasser, il vous raconte quelques sornettes puis au retour vous demande sa commission. De guerre lasse vous lui refilez quelques dizaines de Dh. qu’il refuse énergiquement car mosieu ne veut que des billets de 100Dh. Alors commence ma leçon de morale ……….bof tout cela fait partie du folklore africain.

Au retour nous empruntons une autre route pour rejoindre AgadirP1020161

D’autres villages comme égarés dans la montagne P1020167P1020160

c