Des transactions foncières à grande échelle déchirent des communautés entières, les laissant sans nourriture et sans toit. C’est un marché très juteux, dont les populations pauvres payent le prix fort. Cependant, la Banque mondiale peut faire pencher la balance dans le bon sens. Avec votre aide, nous pouvons faire en sorte qu’elle protège les droits des personnes les plus démunies.

•Des facteurs tels que la flambée des prix alimentaires et la demande de nouvelles sources d’énergie ont entraîné une multiplication des grandes transactions foncières.
•Chaque seconde, des transactions concernant une superficie équivalant à un terrain de football sont réalisées.
•Les familles démunies perdent la terre qui leur permet de se nourrir ; elles en sont souvent expulsées sans la moindre considération ni compensation.
La Banque mondiale finance bon nombre de grandes transactions foncières. Elle influence en outre les modalités d’achat et de vente des terres. Autrement dit, elle est en mesure de contribuer à ramener la situation sous contrôle. Nous avons besoin de votre aide pour demander à la Banque mondiale de s’acquitter du rôle important qui lui incombe dans la lutte contre cette injustice foncière.

http://www.oxfam.org/fr/cultivons/pressroom/pressrelease/2013-02-07/pays-faible-gouvernance-cibles-privilegiees-investisseurs-fonciers

Signer la pétition sur : http://www.oxfam.org/fr/cultivons/terres