beauregard 18-1-2012

 

 

L’inflation peut être une bonne chose pour les gouvernements, car, à l’instar de ce que souhaitent les autorités, elle réduit la valeur réelle de la dette publique. Dans le même temps, cependant, elle réduit également le niveau de vie de ceux dont les revenus ne sont pas protégés contre les hausses du taux d’inflation. C’est ce que Keynes appelait « l’euthanasie du rentier », et les épargnants seraient bien avisés de ne se faire aucune illusion quant aux effets à long terme de l’inflation sur leur santé financière, estime John Chatfeild-Roberts, directeur des investissements de Jupiter Asset Management.

La suite sur Finyear