Marie Ô maison du Moustoir ! combien de fois la nuit, Ou quand j’erre le jour dans la foule et