F1000036

 

 

J’ai eu la chance de lire en avant-première ce livre court (Chômage ou esclaves – Le dilemme français) qui sera publié mi-février aux éditions Pierre Guillaume de Roux. Au-delà du fait que le sujet traité – le chômage en France – est sans doute l’un des plus importants à régler en France, le titre provocateur de ce texte donne matière à réflexion à plus d’un titre.

On découvre, en effet, que le concept de « contrat de travail » en France ne s’est jamais libéré d’une relation ambiguë avec celle de l’esclavage, ce qui a sans doute en partie légitimée que le marché du travail en France soit hyper-réglementé.

Or, ces réglementations qui entourent le travail en France sont pratiquement devenues auto-réalisatrices. En créant un chômage de masse contre lequel aucun gouvernement n’a su s’opposer, elle a rendu les Français esclaves d’un travail qu’il ne faut perdre à aucun prix ou d’un chômage qu’il est difficile de quitter.

 

La suite sur l’Institut Molinari