par Jérôme Duval

Le premier « corralito » |1| européen

Comme en Espagne, le modèle de développement avec le taux de croissance élevé des années 2000 en large partie dû au secteur de construction et du tourisme semble avoir atteint ses limites. Chypre est secouée par les politiques d’austérité qui traversent la Grèce, les attaques spéculatives et les pressions de ses créanciers. Pourtant, la dette publique chypriote ne dépasse le niveau requis par Bruxelles (60% du PIB) qu’après l’éclatement de la crise en Europe et passe de 48.9% en 2008 à 71,1% en 2011. Elle serait de 84% du PIB au troisième trimestre 2012 selon Eurostat |2| et pourrait dépasser les 109 % du PIB cette année.

La suite sur : http://cadtm.org/Chypre-La-troika-persiste-et-signe

Quant à Cohn-Bendit, il a la solution pour Chypre : http://www.letang-moderne.com/article-il-est-vert-petrole-veniel-bon-bandit-nous-rendra-fous-117239967.html