étrospectivement, il se pourrait que la crise de Chypre apparaisse un jour comme l’un des tournants décisifs de l’histoire monétaire contemporaine. Tel est ce que suggère Joseph T. Salerno, l’un des principaux animateurs du Mises Institute à Auburn (Alabama), dans un article traduit du Mises blog.

En complément, nous vous proposons également quelques paragraphes extraits d’un blog britannique où l’auteur, Frances Coppola, attire à juste titre l’attention sur la manière dont l’accord de Chypre a toutes chances d’intensifier encore davantage la crise de la zone euro.

Joseph T. Salerno : Chypre et l’effilochage du mécanisme des réserves fractionnaires

On n’est pas encore au terme du processus,écrit Joseph Salerno, mais il se pourrait bien que l’affaire de Chypre soit l’une des dernières étapes du mouvement qui , depuis la crise des ‘Saving and Loans’, à la fin des années 1980, nous rapproche lentement mais irrémédiablement de la fin du régime de banque à réserves fractionnaires.

 

La suite sur l’Institut Turgot