Première partie Le pire de la crise est passé, nous disent des banquiers, les fonctionnaires et les