Clément avait peur de son père.

Clément  ne voulait pas aller chez lui. Ce père qui frappait sa mère. Ce père qui rentrait soûl le soir, au point d’oublier de lui préparer à manger. Ce père qui ne l’emmenait à l’école que lorsqu’il avait dessoûlé.

Violaine fut contrainte d’obliger Clément.

— Ce n’est pas juste, disait Clément.

— Ce n’est pas juste, mais c’est la justice, répondait Violaine. Je ne peux pas m’en détourner.

Les semaines passèrent.

Le visage de Violaine devenait blafard. Ses yeux s’enveloppaient de ridules et de creux bruns.

Le sourire de Clément s’effaçait.

Charlie continuait de la harceler. Il s’occupait. Il occupait sa hargne. Il avait brûlé la voiture du nouvel ami de Violaine. Une nuit. Elle le savait. Qui d’autre l’aurait fait ? Et elle avait reconnu sa silhouette quand elle s’était levée pour fumer. Dans le noir.

D’autres semaines passèrent encore.

Un matin, elle allait travailler. Elle était en retard. Ça lui arrivait. Le feu passa au rouge. La voiture se figea. Elle cala. Impossible de démarrer cette foutue bagnole.

Violaine vit Charlie qui s’avançait armé d’un fusil. D’où sortait-il ce fusil ?

Elle était coincée. Ne pouvait fuir. Comme à chaque fois, elle restait figée. Attendant la suite.

Elle pensa à Clément. Heureusement qu’il n’était pas avec elle.

Qu’allait-il devenir ?

Seul. Clément cinq ans. Avec ses yeux clairs. Ses yeux si doux.

Quelques secondes. À penser, ressasser, rassembler les idées…

Quelques secondes de sursis.

Une détonation.

Tout est fini. Je vais mourir pensa-t-elle. Elle ferma les yeux.        Instinctivement.

Le silence ensuite. Noir le jour.

Yeux fermés, elle se demandait ce qu’il s’était produit. Silence toujours, la poussière autour. La poussière du coup parti, en suspension dans l’air.

Elle ouvrit les yeux. Doucement. Pour comprendre.

Charlie était allongé, le sourire aux lèvres. Un sourire. De la colère aux commissures. En même temps.

Les policiers ensuite. Les pompiers. Un brouhaha soudain.

Elle avait une couverture sur les épaules. C’est fini lui dit un policier. Le coup est parti tout seul. Il n’a rien senti.

Elle pensa à Clément yeux clairs. Elle irait le chercher. Ils partiraient, vers l’océan. Loin d’ici. Près de l’océan où elle avait grandi.