Y-a-t-il un modèle économique pour le savoir libre ? Et plus généralement, pour la culture libre, le