radar photoPourquoi ne pas terminer l’année sur une note positive. Au-delà de toutes les mauvaises nouvelles qui ont meublées l’année qui s’achève, il s’en trouve de très bonnes, voire même d’excellentes. Quand des personnes font travailler leurs méninges pour aboutir à quelque chose de nouveau et d’innovateur, je trouve ça excellent.

Une initiative a retenu mon attention et malheureusement, elle se passe en Alberta et concerne les radars photo. Contrairement à leur mission de piéger les conducteurs qui ont le pied pesant sur l’accélérateur en leur décernant une contravention salée, ceux qui respectent les limites de vitesse ne seront plus en reste et leur bonne habitude leur permettra de recevoir, peut-être, une récompense de 250$ sous forme de certificats-cadeaux, qu’il pourront dépenser dans les commerces locaux. Je dis peut-être parce que les tirages se feront au hasard des chanceux, que l’appareil détectera, à raison de quatre gagnants par mois.

C’est un projet pilote d’une durée d’un an mais quelle belle idée. Enfin, des personnes qui suivent les règles seront récompensées et à coût nul, puisque les fonds nécessaires proviendront des recettes engrangées par les chauffeurs fautifs. Les autorités reconnaissent ainsi l’importance et le mérite du respect des limites de vitesse par une clientèle soucieuse de la sécurité sur les routes. Qui sait…! La conséquence de cette mesure incitative se reflétera probablement dans une amélioration du bilan routier.

En tout cas, il fallait y penser et espérons que l’effet sera contagieux. Pour une fois, la photo payante bénéficiera au conducteur.