La France compte 1 300 000 associations pour 16 millions de bénévoles et 1,8 million de salariés à temps plein ou à temps partiel, soit environ 5% de l’emploi en France. Près de 65 000 associations se créent chaque année.

Avec 3,5 % du PIB, les associations pèsent plus lourd dans l’économie française que l’hôtellerie et la restauration et autant que l’agriculture et l’industrie agroalimentaire réunies.

Le budget du secteur associatif est énorme, il s’élève à plus de 70 milliards d’euros en 2012, dont près de la moitié (34,3 milliards) est de source publique. Le montant colossal de ces subventions avoisine les sommes que l’Etat consacre au budget de la Défense !

Les financements publics proviennent d’abord des communes, puis de l’Etat, des départements et des organismes sociaux. Mais ce sont les subventions des régions qui, ces dernières années, enregistrent la plus forte hausse.

Cette manne est répartie de manière particulièrement inégalitaire. En effet, si 80 % des associations ne reçoivent aucune subvention, « seulement 7 % des associations reçoivent 70% des subventions publiques » a calculé Viviane Tchernonog, chercheur au CNRS.

source: Les Dossiers du Contribuable n° 11 « Associations : le scandale des subventions », février 2012

(Ndlr : Merci à Vitrail)