‘Europe est aujourd’hui divisée en deux, entre les pays du Nord et ceux du Sud, en grande difficulté. La convergence de leurs économies étant difficilement réalisable, va-t-il falloir abolir la monnaie unique ? Interview de Paul GOLDSCHMIDT, membre du Conseil d’orientation de l’Institut Thomas More, ancien directeur à la Commission européenne | Atlantico.fr, 8 avril 2013. Dans une interview accordée au Business Insider, Bernd Lucke, économiste allemand et professeur à l’Université de Hambourg, estime que l’euro divise actuellement l’Union européenne en deux entre d’un côté les pays du Sud en difficulté et une Europe du Nord ou centrale. Dans ce contexte, sacrifier l’euro est-il, paradoxalement, le meilleur moyen de sauver l’Europe et le projet européen ?

La suite sur le site de l’Institut Thomas More