Les perspectives de finances publiques arrêtées cette semaine par le gouvernement font état de deux prévisions intéressantes : le niveau des prélèvements obligatoires atteindra 45,6% du PIB en 2014 et celui des dépenses publiques s’établirait à 56,9% du PIB dès cette année, avant de redescendre. Dans les deux cas, il s’agit de records pour la France.

la suite (+stats)  dans les echos