« Mes chères contrariées, mes chers contrariens ! Tout d’abord je voulais vous souhaiter