Je viens de passer près d’un mois en Iran. Votre première pensée sera sûrement « drôle de destination ! » mais si vous voulez tout savoir, il s’agit de mon second pays d’origine, et la plupart de ma famille est restée là-bas.

Les médias dépeignent souvent un pays fermé et dangereux. Je n’ai pas envie de rentrer dans ce genre de débat, même si j’ai mon avis sur la question. J’ai juste envie de vous faire découvrir l’Iran autrement, de vous emmener au-delà de tous préjugés (et c’est normal d’en avoir) ainsi que de vous faire vivre mon voyage tel que je l’ai moi-même vécu. Je mettrai donc l’accent sur ce qu’il y a de bon et de beau dans ce pays (et il y en a des choses à dire là-dessus !).

Si je m’y suis rendue à cette période, c’est en grande partie parce que le pays est plongé dans les festivités. En effet, il s’agit des fêtes de Norouz, le nouvel an iranien. Car l’Iran se base sur le calendrier zoroastrien (l’une des plus vieilles religions monothéistes au monde). De plus, ma famille étant originaire du sud de l’Iran, la période du Printemps est idéale pour s’y rendre (une température moyenne de 30° contre 50, voire 60 en été).

Par où commencer? Il y a tellement à dire sur ce voyage, ce pays… Du coup, je pense qu’il est plus simple d’écrire un billet chaque jour de cette semaine sur les thèmes suivants : visites, cuisine, mode, musique et impressions personnelles ! En attendant, je vous laisse découvrir quelques unes des photos que j’ai prises durant ce voyage :)
Pour clore ce petit billet (et vous montrer que tout ceci n’est pas du chauvinisme), je citerai Kares Le Roy (un ami photographe ayant parcouru l’Asie et dont j’ai emprunté la jolie photo tout en haut) : « L’Iran est, et restera ce que j’ai vu de plus beau et de plus intéressant. Tant au niveau de la culture, des paysages, de la nourriture ou de l’accueil. »