873158825Le fameux nouveau modèle français dont se gargarise notre gouvernement sent franchement le renfermé, et il est somme toute normal que fidèle à mes convictions je le descende en flèche. Comment se satisfaire en effet d’un appel à s’adapter à la mondialisation alors qu’ elle produit de si funestes conséquences pour notre économie ? Et pas seulement elle d’ailleurs… Voir les capitaux,  même étrangers (l’argent n’a pas d’odeur pour les voraces) voyager plus facilement que les hommes me mettra toujours hors de moi. Inversion de valeurs proprement ahurissantes.

Est-il encore nécessaire d’écrire ici tout le mal que je pense de ce libéralisme carnassier qui n’a pour seul moteur que le pur profit, au détriment le plus clair de notre Vivre ensemble et de nos fondements sociétaux ?

Comment peut-on se revendiquer de la gauche en adoptant une position si contraire à nos valeurs communes, et si soumise à des intérêts qui nous dépassent  et nous abîment ?

Un autre monde est possible, mais il apparaît de plus en plus évident que ce n’est pas cette gauche là qui va nous y mener… Que Mr Hamon mange son chapeau avec ses convictions en y ajoutant la confiture des fruits de sa fonction ne change rien à l’affaire. Celui qui ne sert à rien dans l’histoire, c’est celle avec un grand H qui en jugera. Et il est probable qu’Hamon passe à la trappe pour le (non) rôle qu’ il n’a pas voulu jouer dans le processus de transformation sociétale, par un petit arrangement commode avec sa réalité.