Hydro-Québécor 2013 04 17

Aussi désintéressée qu’inattendue, cette offre de Pierre-Karl Pédalo de servir l’État?

Et qu’est-ce qui se cache derrière ce choix de matante Pauline de lui confier la présidence du Conseil d’Hydro-Québec?

À quoi doit-on s’attendre, maintenant?

Cette nomination fait-elle partie d’un deal complexe aux termes duquel Sun News Network s’engage à cesser toute forme de Kwibek Bashing? Et Hydro-Québec deviendra-t-il le nouveau sponsor dominant sur les ondes de Sun News?

Vidéotron obtiendra-t-elle d’Hydro Québécor le mandat exclusif d’implanter au Québec un nouveau réseau cablo-internet-téléphonie qui utilisera le câblage électrique plutôt que des réseaux parallèles? La technologie existe déjà et Vidéotron pourrait ainsi larguer Bell loin derrière…

Hydro Québécor mettra-t-elle fin aux contrats d’alimentation en extricité (comme disait ma belle-mère beauceronne) des journaux Gesca? La même menace plane-t-elle sur la tour de Radio-Canada et ses satellites en province? Et sur les réseaux appartenant à Bell, comme par exemple le très lucratif Réseau des Sports dont le succès porte ombrage à TiVi Sports?

Ou se pourrait-il, tout simplement, que matante Pauline ait décidé de transformer Hydro-Québec en entreprise cotée en bourse?

Assisterons-nous à la commercialisation de forfaits téléphone-internet-cablo-extricité? Ce serait chouette si les kilowatts non utilisés pouvaient être transformés en giga-octets ou en minutes d’interurbain. Ou l’inverse, pourquoi pas?

Le service à la clientèle d’Hydro-Québec sera-t-il privatisé et assuré par Vidéotron?

On jase, là…