Le tweet de Jean-François Kahn – Sur la transparence, Jean-François Copé a raison : vérifiez si c’est vrai

Publication: 09/04/2013 15:08 CEST  |  Mis à jour: 09/04/2013 15:08 CEST

Kahn Cope

Eh bien oui, Jean-François Copé n’a pas tort. Il y a, dans cette course convulsive à la transparence, dans cet affichage du nombre de fourchettes en argent, de bijoux hérités de sa grand-mère et des comptes à la Banque Postale que l’on possède (alors que l’on continue à garder secret le nom des plus gros fraudeurs), un côté voyeuriste qui ressemble fort à une diversion.

La preuve : en février, le déficit de nos comptes publics (et aussi celui de notre commerce extérieur) s’est creusé alors même que la politique économique menée par M. Moscovici, qui dope le chômage et assassine la croissance, est censée tendre au rétablissement de l’équilibre de nos comptes publics. Echec total donc. Mais ça passe au second plan.

Ou encore : voilà peut-être la nouvelle la plus importante de la journée bien que les médias – et pour cause – ne l’ait nullement mise en valeur. Le front Al-Nosra, qui mène la lutte armée à l’intérieur de la Syrie, qui multiplie les attentats et a remporté les principaux succès de l’opposition, a reconnu qu’il constituait une branche d’Al Qaeda et entendait instituer un khalifa islamique.

Voilà donc ceux à qui notre président voulait que l’on livre des armes et entre autres des missiles sol-air. Or, cette information fera pschitt, ni vu ni connu, grâce au psychodrame de la transparence.

Du coup, Jean-François Copé annonce que, contrairement à Fillon, il ne publiera pas l’état de son patrimoine.