IMGP4377tr

 

 

« Tandis qu’entre les deux États la coopération économique, politique, culturelle, ira en se développant, puissiez-vous […] faire en sorte que tous les milieux de chez vous et de chez nous se rapprochent toujours davantage, se connaissent mieux, se lient plus étroitement ! ». Ces mots, adressés par le général de Gaulle à la jeunesse allemande à Ludwigsburg, le 9 septembre 1962, moins de 20 ans après la fin de la seconde Guerre Mondiale, posèrent les premières pierres du rapprochement entre la France et l’Allemagne. Au-delà d’une simple déclaration de Chef d’État en visite dans un pays voisin, ils surent, au diapason des propos symétriques du Chancelier Adenauer, insuffler une véritable dynamique à la coopération entre les deux pays, coopération actée par la signature du Traité de l’Élysée en janvier 1963, qu’on s’apprête à célébrer.

La suite sur l’Institut Thomas More