La nuit était un peu moins agitée que la veille mais je ne me suis pas réveillé avec les réveils, plutôt avec les voitures et le jour qui se levait. J’ai passé toute la journée à l’auberge pour reposer un peu mes pieds et mes épaules. J’en ai profiter pour faire un tour sur le net et continuer à taper mon récit jusqu’à ce que mes colocataires ne reviennent et que l’on discute un peu. Après une bonne attente et un gros manque de courage, à 7 nous sommes allez dans un super marché pour se trouver quelque chose à manger sachant qu la cuisine était fermée. Les filles et les italiens se sont pris de quoi se faire une salade tandis que moi et deux autres français sommes allé prendre une pizza. Ensuite, nous avons discuté de divers sujet puis nous sommes allé nous coucher.