« Le retour d’une partie de ces réserves sur le sol allemand illustre au passage la défiance qui pointe actuellement entre les banque centrales, empêtrées dans leur lutte contre la crise de la dette publique… La cour fédérale des comptes allemande avait ainsi émis récemment des doutes sur l’authenticité des données fournies par les banques centrales étrangères, estimant que l’Allemagne n’était pas en mesure de contrôler régulièrement leurs déclarations au sujet de ses stocks d’or… »

Source : Boursier.com