filpac-cgt

Le journal L’Echo s’est interrogé sur l’ampleur de l’expatriation fiscale française : même les grandes entreprises dont l’Etat est actionnaire – EDF, France Télécom, GDF-Suez – ont trouvé refuge à seulement quelques kilomètres de l’Hexagone.

Pendant la campagne présidentielle en mars dernier, le président français François Hollande a déclaré :

« J’envisage de revoir tous les traités fiscaux que la France a conclus avec d’autres pays. Mais il y en a plus que cent. Et cela nous prendrait plus de dix ans pour y arriver. J’accorderai donc la priorité à nos trois principaux traités : ceux que nous avons avec le Luxembourg, la Suisse et… la Belgique. »

On peut s’étonner que François Hollande trouve notre pays aussi néfaste que le Luxembourg et la Suisse, deux pays qui ont fait de l’évasion fiscale leur marque de fabrique. La crainte de Hollande est-elle fondée ? Le climat fiscal favorable de la Belgique plombe-t-il le Trésor français ?

La suite à lire sur : http://www.legrandsoir.info/la-belgique-une-menace-pour-les-finances-publiques-francaises.html