Ci-dessus, la vue du jour, le pont suspendu est devenu flottant… alors que le paysage (voir ci-dessous, à gauche) était encore celui-ci le 10 avril dernier :lol:

kk41

Nous considérons habituellement avoir 4 saisons qui se succèdent tout au long de l’année. Après l’hiver où la nature dort, avec ou sans son manteau de neige, nous passons au printemps qui est l’époque des semis, puis à l’été la saison de la plénitude de dame Nature, suivi de l’automne celle des dernières récoltes…

D’autres n’en connaissent que seulement deux : une saison sèche suivie d’une saison des pluies ou pire encore simplement un court été et un long hiver :(

Pourtant certains privilégiés bénéficient d’une cinquième saison qui semblerait idyllique vue de loin mais que je ne serais pas vraiment sûre d’aimer… ce sont tous ceux qui habitent les grandes plaines dotées d’un réseau hydrique important, soumises à des précipitations conséquentes et à des hivers rigoureux…

kk132

Ils ne passent traditionnellement au printemps qu’après avoir subi la saison des inondations qu’ils essaient de détourner à leur profit en organisant, pour quelques touristes en manque d’aventures extrêmes, des visites des forêts inondées ou des courses en canot sur des routes sous les eaux, histoire d’oublier qu’il faudra reconstruire le pont emporté par le courant et qu’en attendant les bottes sont nécessaires pour entrer dans leur cuisine…

Pour les curieux, une webcam surveille le niveau de montée des eaux, et c’est ici => © http://www.veebikaamera.ee/fl/live/karuskose.jpg

Tous à vos gilets de sauvetage, voici en quelques images un résumé de la crue de cette année :lol:

… en attendant la décrue et la prochaine reconstruction du pont suspendu tout en cordes et planches de bois…

pompon