Les business schools ne font plus exception. Durant les précédentes crises, le prestigieux diplôme de MBA, clé d’or pour accéder aux plus hautes fonctions de l’entreprise voyait plutôt augmenter le nombre de ses aspirants. Mais, en 2012, pour la première fois, l’enquête de l’Association internationale des écoles de management GMAC révèle un recul des inscriptions. Cette étude*, qui a interrogé 744 responsables de programmes de 359 business schools dans 46 pays, a mis en évidence que si globalement la majorité des programmes – MBA et executive MBA confondus – signalaient une augmentation ou une stabilité de la croissance des inscriptions, quelque 65% des MBA à plein-temps sur deux ans indiquaient une stagnation ou une diminution du volume domestique de leurs inscriptions.

La suite dans BILAN.CH