par David Pestieau

« lls remettent le couvert. Combien de temps allons-nous encore supporter ça? »1 Gwendolyn Rutten, présidente de l’Open Vld, est sortie de ses gonds à l’annonce de la manifestation des syndicats du 21 février. « La FGTB n’est plus un partenaire social », a déclaré Alexander De Croo, ministre des Pensions (Open Vld), suivi par une cohorte de faiseurs d’opinion. Or, récemment, le patron des PME flamandes, Karel Van Eetveldt, a pu déclarer tranquillement que les patrons du Nord pourraient appliquer une stratégie du choc en 2014 si le « politique » n’applique pas son programme ultra-libéral. Aucun ténor politique n’a dénoncé cette annonce d’un quasi-coup d’État2. Silence radio.

La suite sur : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/la-dictature-du-chiffre-la-democratie-du-nombre.html

Et aussi : http://www.ptb.be/nieuws/artikel/21-fevrier-aller-a-loffensive-est-legitime.html