Malgré les circonstances, peu propices à la lecture en ces temps de fêtes (enfin, ça dépend pour qui