Nouvelles en France

Nouvelles en France

nouvelles de dernière minute

train-ouigo-renvoyé-alexLa SNCF lance aujourd’hui ses trains low-cost. Ce seront principalement des TGV à prix réduits qui desserviront les gares excentrées du centre-ville. Mais qu’elles sont les caractéristiques de ces trains low-cost ?

Le directeur de la SNCF, Guillaume Pepy, avait déclaré au sujet de cette offre en décembre dernier qu’ « il faut que la SNCF aide les Français à voyager moins cher ». L’entreprise publique espère rentabiliser dès 2017 cet de 10 millions d’euros. La grille des tarifs n’a cependant pas été établie. Cette formule offrirait près d’un million de places chaque année, et elles seront toutes disponibles via-internet. Mais seulement peu de lignes seront concernées. Pour parvenir à baisser ses tarifs, la SNCF a souhaité exploiter au maximum son matériel, mais seulement sur un nombre de trajets limités. Ce sera donc des trains à double rame et à deux étages qui effectueront huit ou neuf trajets par jour entre Marne-la-Vallée-Lyon-Montpellier ou Marseille.

 Pas de première classe mais un coût réduit

Un nombre supérieur de passager pourront être embarqué. On compte entre 1 200 passagers pour une rame classique contre 1 000 auparavant. Les wagons première classe n’existeront pas non plus. Logique pour du low-cost. Cependant, les places seront aussi larges que actuellement, mais les bagages volumineux devraient être facturés en supplément. Seul bémol apporté à ce concept : seules les gares excentrées seront desservies. Mais pour Guillaume Pepy, c’est une manière pour la SNCF d’ « enfin s’occuper des gens qui habitent la Seine-et-Marne ou l’Essonne ». De plus, embarquer à une gare périphérique permet « de réaliser une économie de 30% sur l’utilisation de la voie car chaque TGV sera immédiatement sur la ligne à grande vitesse et cela lui fera gagner du temps », avait annoncé l’an passé Barbara Dalibard, Directrice générale de SNCF Voyages.

                                                                                    BKN News

Cet article a été posté le mardi, 19 février, 2013 à 16 h 29 min et est classé dans Economie. Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le Flux RSS 2.0. Les commentaires et les Rétrolients sont clos pour le moment.

Les Commentaires sont clos.

train-ouigo-renvoyé-alexLa SNCF lance aujourd’hui ses trains low-cost. Ce seront principalement des TGV à prix réduits qui desserviront les gares excentrées du centre-ville. Mais qu’elles sont les caractéristiques de ces trains low-cost ?

Le directeur de la SNCF, Guillaume Pepy, avait déclaré au sujet de cette offre en décembre dernier qu’ « il faut que la SNCF aide les Français à voyager moins cher ». L’entreprise publique espère rentabiliser dès 2017 cet de 10 millions d’euros. La grille des tarifs n’a cependant pas été établie. Cette formule offrirait près d’un million de places chaque année, et elles seront toutes disponibles via-internet. Mais seulement peu de lignes seront concernées. Pour parvenir à baisser ses tarifs, la SNCF a souhaité exploiter au maximum son matériel, mais seulement sur un nombre de trajets limités. Ce sera donc des trains à double rame et à deux étages qui effectueront huit ou neuf trajets par jour entre Marne-la-Vallée-Lyon-Montpellier ou Marseille.

 Pas de première classe mais un coût réduit

Un nombre supérieur de passager pourront être embarqué. On compte entre 1 200 passagers pour une rame classique contre 1 000 auparavant. Les wagons première classe n’existeront pas non plus. Logique pour du low-cost. Cependant, les places seront aussi larges que actuellement, mais les bagages volumineux devraient être facturés en supplément. Seul bémol apporté à ce concept : seules les gares excentrées seront desservies. Mais pour Guillaume Pepy, c’est une manière pour la SNCF d’ « enfin s’occuper des gens qui habitent la Seine-et-Marne ou l’Essonne ». De plus, embarquer à une gare périphérique permet « de réaliser une économie de 30% sur l’utilisation de la voie car chaque TGV sera immédiatement sur la ligne à grande vitesse et cela lui fera gagner du temps », avait annoncé l’an passé Barbara Dalibard, Directrice générale de SNCF Voyages.

                                                                                    BKN News

Cet article a été posté le mardi, 19 février, 2013 à 16 h 29 min et est classé dans Economie. Vous pouvez suivre les réponses à cet article via le Flux RSS 2.0. Les commentaires et les Rétrolients sont clos pour le moment.

Les Commentaires sont clos.

Catégories

Étiquettes

Articles récents

Flickr

Syndication