Fille du baron Alphonse de Rotchild, grand collectionneur d’art ancien et grand donateur des musées français, Charlotte Béatrice de Rotchild est une richissime héritière qui se marie à 19 ans avec Maurice Ephrussi, juif d’Odessa, de 15 ans son ainé lui aussi très riche. Mais ce dernier dilapide tout son argent au jeu et le couple se sépare en 1904.

En 1905 Béatrice découvre le Cap Ferrat et décide d’y faire édifier la villa de ses rèves sur les 7 hectares du sommet du Cap qu’elle acquiert. La construction dure 5 ans de 1907 à 1912. Béatrice séjournera finalement très peu dans la villa de style  renaissance italienne mais aura le temps de la meubler richement et d’y rassembler des collections alors qu’à l’extérieur les jardins variés seront aménagés.

Cette villa de villégiature de la haute société de la belle époque avec son goût de l’art et des collections, son mode de vie luxueux et excentrique, ses jardins fastueux utilisée peu de temps dans l’année est un peu le pendant européen des mansions du Golden age que nous avions visités en octobre à Newport. Ce fut un vrai plaisir de visiter la villa et ses jardins par une belle journée ensoleillée de janvier  à Saint Jean Cap Ferrat et dans  la rade de Villefranche., loin des hordes touristiques de l’été.

Ce diaporama nécessite JavaScript.