La patronne du FMI a une nouvelle fois appelé à une réforme du secteur financier mondial en mettant en place une supervision « plus intensive et plus intrusive » et en s’attaquant au problème des « banques surdimensionnées ».

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé mercredi que la zone euro devait en priorité continuer à « nettoyer » son secteur financier, en « fermant » certaines banques

 

La suite sur la Libre Belgique