Alors que la guerre fait rage pour connaître le coût exact de la suppression des mesures en recettes prévues par le PLF 2013 et censurées par les sages de la rue de Montpensier dans leur décision du 29 décembre 2012 (un milliard ou 500 millions d’euros), la question qui mérite de retenir l’attention est celle bien plus tangible pour les contribuables de savoir si le Conseil constitutionnel a, oui ou non, défini implicitement pour la première fois la mise en place d’un plafonnement des prélèvements obligatoires à 70% des revenus des personnes physiques. Il nous semble que oui, et il s’avère que cela correspond bien au maximum de Laffer théorisé par certains économistes comme Thomas Piketty.

 

La suite sur l’IFRAP