Le débat sur une surévaluation de l’euro n’est qu’une tentative des gouvernements d’échapper à la tâche qui est la leur de redresser leur économie, a déclaré lundi Jens Weidmann, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne.
Jens Weidmann, également président de la Bundesbank, a estimé que la BCE en avait déjà fait beaucoup pour combattre la crise et a rappelé qu’elle ne devait pas outrepasser son mandat.
Le président François Hollande a jugé la semaine dernière qu’un objectif à moyen terme devait être fixé pour le niveau de l’euro afin de prévenir des « mouvements irrationnels », mais l’Allemagne a rapidement rejeté cette idée en affirmant que la devise n’était pas surévaluée « à l’heure actuelle ». (voir )
Le ministre des Finances Pierre Moscovici a dit lundi souhaiter que s’instaure un débat sur les changes lors de la réunion de l’Eurogroupe organisée dans la journée.

 

La suite dans les Echos