Les politiques réunionnais sont souvent en panne d’idées pour lutter contre le chômage (ou alo