La vie est parfois cruelle. Les économistes font beaucoup d’efforts, beaucoup de calculs très savants et complexes … pour presque rien au final.

La « science » économique ne fonctionne pas. Vraiment pas.

Beaucoup l’ont plus ou compris intuitivement (un exemple : L’article de Loic Abadie qui refais surface tombe à pic), Je ne suis pas sûr que tout le monde mesure bien l’ampleur des dégâts. Peu savent expliquer pourquoi en revanche. J’ai eu la chance de tomber ce livre véritablement fascinant : « L’origine des richesses ».

C’est assez simple à comprendre : il y a environ 1 siècle les économistes ont voulus faire de leur discipline une science, et se sont tournés vers les maths. L’un des grand noms qui a donné ses lettres de noblesse est Walras qui a étudié les équilibres en économie.

Et c’est la qu’est tout le problème. A l’époque, les maths étaient développés pour les systèmes « linéaires », c’est à dire que l’on peut mettre en équation et résoudre.Du genre 3*X-6=0  ==> X=2 ! Bien sûr, en plus complexe, avec des dérivées, des intégrales, et plein d’autres joyeusetés mathématiques. Mais, dans l’ensemble, des équations qui ont une solution.

Du coup, tout ce qu’on connaît de l’économie découle peu ou prou de cette démarche de « mise en équation linéaire ». A partir de la, on peut aboutir a des choses comme l’équilibre de marché, le bon taux d’inflation, réduire le chômage, etc…

C’est de la pensée 2D. Et ça suffit largement pour impressionner tout ceux qui sont en 0D/1D et même en 2D.

En dehors de quelques concepts, tels que les rendements décroissants, la destruction créatrice, et d’autres, tout le reste est pratiquement à jeter à la poubelle.

Pourquoi ?

Parce que l’économie est un système « non linéaire », et même plutôt 2X qu’une ! Toutes ces équations sont totalement impuissantes dans ce domaine. Il faut d’autres outils : la systémique dont j’ai pris soin de parler afin que vous puissiez comprendre la différence (pensée 3D). Outils qui n’existaient pas avant les ordinateurs, et donc, pour faire simple, avant les années 90. Ce qui signifie que tous les économistes actuellement au pouvoir sont de la vielle école. Et les nouveaux, ils sont encore en train de balbutier dans leurs recherches.

Je vais vous donner un exemple très simple pour comprendre ce dont il s’agit : Newton à observé une pomme tomber, et en a déduit la loi de la gravitation. Avec cette loi, on peut déterminer l’orbite des planètes, les trajectoires des fusées, mettre des satellites en géo-stationnaire, etc …

Ca marche très bien avec 2 corps : la terre et la lune, ou bien le soleil et la terre. Mais dès qu’on passe à 3, ca devient littéralement insoluble :

On ne sait plus rien prédire. On est dans le non linéaire. Et la, je vous montre le cas le plus simple du plus simple. L’économie c’est beaucoup plus complexe.

Qu’on fait les économistes ? Ils ont simplifié le monde pour que ça rentre dans leurs équations. Ils ont dit « l’homme est parfaitement rationnel ». Non pas parce que c’est vrai, mais parce que sinon, ils ne pouvaient rien résoudre.

On s’en rend vraiment compte maintenant parce que la science systémique commence a expliquer plein de choses que l’économie  ne parvenait pas à faire. Jusque la, ils faisaient illusion, car il n’y avait rien de mieux.

Ce n’est pas le seul facteur bien sûr (la démographie, le pic pétrolier, etc…) mais cette impasse dans laquelle l’économie s’est engouffrée pendant plus d’un siècle est clairement l’un des facteurs de la crise actuelle. C’est pourquoi Christine Lagarde, patron du FMI déclare :

Je suis délibérément, désespérément, et de façon décisive, optimiste

On navigue a vue. On n’a pas les instruments pour faire autrement, On n’a pas de boussole, mais on est en pleine traversée de l’atlantique sur des caravelles. Vous ne trouvez pas ça très rassurant ? Moi non plus.