Construit le 13 août 1961, le Mur de Berlin a été la frontière entre Berlin-Est et Berlin-Ouest pour plus de 28 ans. C’était le symbole de la séparation allemande à Berlin qui a été divisée en deux parties à la suite de la Seconde Guerre mondiale. La frontière allemande intérieure était visible par des clôtures de barbelé et à Berlin par ce mur. La raison pour la construction du mur était que le gouvernement de la RDA se sentait menacé par le Monde libre (bloc des pays de l’ouest) et construisait à la suite un mur qui devait la protéger contre toutes les menaces possibles. Dans les années, le mur a été tagué avec des menaces, des dictons, des mots, etc. de sorte qu’il devenait très coloré.

Comme à Marienborn, il y a eu aussi des passages de la frontière à Berlin. L’un de ces passages le plus connu était le « Checkpoint Charlie » (Point de contrôle Charlie). Il permettait aux gens qui ont eu l’autorisation de passer la frontière et de changer d’un secteur à l’autre, ce qui était réservé surtout aux diplomates et aux politiciens. Ce passage de la frontière se situait sur une grande rue, appelée « Friedrichsstraße« .

Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989, suite à des manifestations et des fuites en masse des citoyens de la RDA, le Mur de Berlin « tombe » symboliquement, c’est-à-dire les passages de la frontière entre Berlin-Est et Berlin-Ouest mais aussi entre l’Allemagne de l’Est et l’Allemagne de l’Ouest s’ouvrent et les citoyens des deux pays peuvent, sans contraintes, passer de l’un à l’autre. Il y a encore deux États allemands à cette époque, mais les passages et changements d’États sont possibles, les citoyens de la RDA ne sont plus « enfermés » mais libres.

A partir de ce moment, les citoyens de la RDA pouvait voyager comme il le voudrait, et ils le peuvent encore aujourd’hui – heureusement. Car si la RDA avait continué à exister, je n’aurais pas pu passer un an en France et puis un semestre sur l’Île de La Réunion. Ça fait déjà plus de 23 ans que le Mur de Berlin est ouvert mais c’est toujours impressionnant quand mes parents racontent les histoires sur les jours avant et après. Ils m’ont par exemple racontés qu’ils on entendu la nouvelle de la chute du mur à la radio, que tout le monde dans la RDA (sauf le gouvernement et les gens qui le soutenait) était content de ce changement et que la première fois qu’ils étaient en Allemagne de l’Ouest ils ont eu un procès-verbal pour avoir stationné incorrectement. Pour mes parents, c’était vraiment un nouveau monde qui s’ouvrait à eux, car mon père était né juste six mois avant la construction du mur et ma mère n’était pas encore née, ils ne connaissent donc que ce mur qui les séparait du reste du monde.

Le 3 octobre 1990, sept mois après ma naissance, les deux États allemands se sont réunis pour constituer la République fédérale d’Allemagne, comme elle existe aujourd’hui. C’était la réunification allemande qui a été très importante. C’est pour cela que le 3 octobre est un jour férié en Allemagne, c’est sa fête nationale.

A Berlin, des reliquats du Mur de Berlin sont encore visibles comme mémoire de cette époque et des victimes de la Guerre froide entre les deux blocs des pays de l’Est et du Monde libre. Une partie de ce mur se trouve aussi à Magdeburg qui a été un cadeau pour la ville lors du 20e anniversaire de la réunification allemande en 2010.

Voici encore quelques images du Mur de Berlin ainsi qu’un site Internet et encore un autre site où vous pouvez lire davantage sur le sujet du Mur de Berlin.

Enfin, un petit reportage sur l’Allemagne – 20 ans après la chute du Mur de Berlin.

Je dois avouer que je n’ai pas encore vu le mur en réalité. Si, un jour, je suis à Berlin, je vais aller le voir car c’est tout de même une partie de mon histoire et surtout de l’histoire de mes parents.