Source: INSEE

La masse salariale reçue par les ménages accélère légèrement (+0,5 % après +0,4 %) et le dynamisme des prestations sociales ne faiblit pas (+0,9 % après +0,9 %). Cependant, les impôts sur le revenu et le patrimoine accélèrent vivement (+3,8 % après +0,9 %), portés par les mesures de renforcement des recettes fiscales votées pour redresser les finances publiques en 2012 : désindexation du barème de l’impôt sur le revenu, réduction de certaines niches fiscales, instauration d’une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus et alourdissement de la fiscalité du capital. En conséquence, le revenu disponible brut des ménages ralentit en termes nominaux au troisième trimestre (+0,2 % après +0,5 %).

Le PIB et ses composantes

Graph1