Que n’entendons-nous point de droite et de gauche, les manipulations génétiques pour trouver une solution à une exploitation alimentaire qui apporterait tous les ingrédiens dont notre corps à besoin, d’autant plus que nos organismes de citadins ramassent toxines et autres particules fines contre lesquelles ils doivent se défendre.

Or la solution viendra peut-être de la recherche française, financée à hauteur de 43 milliards d’euros pris sur les retraites, ce qui affectera peut-être les Françaises et Français qui n’auront plus un sou de rente, mais qui pourront bénéficier d’un «poichon» par semaine pour avoir le taux minimal de protéines et de vitamines indispensables afin de rester en bonne santé et finir ainsi leurs vieux jours en pleine forme.

Car c’est bien du poichon qu’il s’agit et pour en savoir plus, il est conseillé de lire la page scientifique:

L’AVÈNEMENT DU POICHON: LE GOUVERNEMENT ANNONCE L’ÉRADICATION DES ALGUES VERTES

poichon