La Ministre Néerlandaise à la coopération au développement et du commerce extérieur accompagné de l'ambassadeur des pays-Bas en RDC

La Ministre Néerlandaise à la coopération au développement et du commerce extérieur accompagné de l’ambassadeur des pays-Bas en RDC

La ministre néerlandaise de la Coopération au développement et du Commerce extérieur Lilianne Ploumen a déclaré à Kinshasa que son pays soutient, pour mettre fin aux conflits armés  dans l’est de la RD Congo, « une solution politique durable ».

Arrivée à Kinshasa le dimanche 03 février, elle a affirmé  qu’« une solution politique durable dans laquelle le respect de la souveraineté et de l’indivisibilité de la RDC est le point de départ », en précisant que « l’attachement à une solution durable en RDC et dans d’autres pays de la région est une condition nécessaire, tout comme le sont la  réforme structurelle et le renforcement du secteur de la sécurité ».

Durant ces dernières années, les Pays-Bas étaient le deuxième plus grand contributeur du programme STAREC ainsi que de la stratégie de l’ONU pour la stabilisation dans l’Est du pays (ISSSS) et avaient financé la réhabilitation des camps militaires  Saio et Nyamunyuni, près de Bukavu (Sud-Kivu).

Ils étaient, durant quatre ans, le premier partenaire de la RDC à s’être engagé financièrement dans la 2ème phase de ce programme avec 12 millions d’euros, pour le soutien à la stabilisation du pays.

A u cours de son séjour, Mme Lilianne Ploumen souhaite se faire une idée des causes de la crise dans la région des Grands Lacs, de différents points de vue sur la problématique, de possibles solutions ainsi que du rôle à jouer par les Etats concernés et la Communauté internationale, afin d’encourager les principaux acteurs à trouver une solution durable aux conflits dans l’Est de la RDC.

« Actifs » avec des programmes de développement

Les Pays-Bas restent sur toute l’étendue de la RDC « actifs avec des programmes visant le développement du pays, de son économie et de sa société ». Ils sont aussi engagés dans la coopération économique entre les entrepreneurs néerlandais et congolais.

Le gouvernement néerlandais, par le biais d’un consortium des Petites et moyennes entreprises (PME) néerlandaises et congolaises, cofinance actuellement plusieurs projets d’investissement innovants en RDC. Il soutient également, à travers le pays, des projets visant notamment la restauration de l’Etat de droit et le renforcement de droits fondamentaux de tous les congolais.

A travers son ambassade à Kinshasa, il a fourni en 2012 de l’aide humanitaire évaluée à 8 millions d’euros et promet d’accorder un financement de près de 33 millions USD pour la réhabilitation du système d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement à Inkisi (Bas-Congo).

En octobre 2012, l’ambassade des Pays-Bas a organisé une mission d’affaires à Kinshasa qui a permis de renforcer les relations entre les entrepreneurs des deux pays. Une autre est planifiée pour fin 2013.

Dans l’avenir, les Pays-Bas comptent appuyer la RDC « de manière à prendre ses propres responsabilités et trouver des solutions durables aux défis auxquels doit faire face la nation congolaise – allant de la sécurité dans tout le pays, la stabilité, à l’Est et dans les autres régions, la réduction de la pauvreté jusqu’à la construction d’un Etat de Droit et l’amélioration du climat d’affaires », a rassuré la ministre Lilianne Ploumen.

A Kinshasa, elle a eu des entretiens avec le vice-Premier ministre en charge de la Défense Alexandre Luba Ntambo, le ministre de l’Economie et dèu Commerce Jean-Paul Nemoyato ainsi qu’avec des représentants de la communauté internationale et un groupe d’opérateurs économiques néerlandais présents en RDC.

Elle a visité la société de transport Grand Pousseur appartenant à l’entrepreneur néerlandais Roland Verbiest.

A cette occasion, le ministre congolais Jean-Paul Nemoyato a discuté avec quelques représentants de sociétés néerlandaises implantées en RD Congo dont Bralima/Heineken, Vlisco et XSML/King Kuba.

Au Rwanda et au Burundi

Le programme de la ministre néerlandaise prévoyait une visite à Bukavu (Sud-Kivu) et à Goma (Nord-Kivu) avec des entretiens avec les gouverneurs des deux provinces, des responsables du système des Nations Unies, des membres de la société civile et des défenseurs de droits de l’homme, y compris le Dr. Denis Mukwenge.

Mme Lilianne Ploumen devait se rendre au camp militaire de Nyamunyuni (Sud-Kivu), réhabilité sur financement des Pays-Bas, et au camp de déplacés de Mungunga III (Nord-Kivu).

Dans le cadre de la « politique intégrée dans la région des Grands Lacs » de son pays, elle se rendra au Rwanda le mercredi 6 février et au Burundi, jeudi.