Synopsis :
Susan Calvin est robopsychologue à l’United States Robots, Inc. Née en 1982, elle a aujourd’hui 75 ans. Ce livre relate ses souvenirs sur l’évolution du robot dans l’histoire humaine, depuis Robbie qui, en 1996, fut vendu comme bonne d’enfants, jusqu’à Byerley qui devint Président de la Fédération Mondiale terrestre en 2044.
A travers ces récits, on voit comment le robot, d’abord esclave soumis à l’homme, parvint peu à peu à être son égal, avant de devenir son maître. Les souvenirs du Dr Calvin forment un livre au charme désuet qui fait revivre l’aube du XXIè siècle, époque où l’homme existait encore indépendamment de son compagnon de métal, le robot.

Mon Avis :
Après avoir apprécié le premier tome de Fondation, et ayant reçu ce livre pour mon anniversaire de la part de l’ancêtre, je me suis lancée dans l’aventure en ayant en tête le film I,Robot qui est en partie tirée de cette saga. Et en plus je fais une pierre, deux coups en ce début d’année en avançant d’un livre dans le SFFF et en inaugurant ma première lecture pour le JLNN

J’ai aimé/J’ai adoré :
– retrouver « l’ambiance  » Asimov. J’ai cru comprendre que les Robots et Fondations étaient plus ou moins liés et de toute façon on trouve quelques similitudes dans les dialogues des personnages, surtout dans leurs interjections (qu’est ce que j’aime les « Par l’Espace! »)
– le format nouvelles qui se prêtent extrêmement bien aux différentes anecdotes, à différents moments.
– l’évolution. Dans ce tome, on part des « débuts » de la robotique intelligente (oui les robots sont intelligents, ce ne sont pas que des automates) qui est très soumise à des robots qui posent problèmes que ce soit avec les 3 lois, devenues universelles, de la robotique ou bien psychologique (oui oui vous avez bien lu)
– la première nouvelle vraiment parfaite pour se mettre bien dans le bain. En plus c’est la seule nouvelle (avec celle du Robot Télépathe) de tout le livre où il est question de sentiment.
– Susan Calvin qui aime plus les robots que les humains et qui malgré cela m’a paru très intéressante.

Je n’ai pas aimé/J’ai détesté :
– la couverture -_- (oui je suis superficielle et alors!?) mais bon on m’a fait remarqué que ça pouvait être une vision abstraite d’un tableau de Dali! >.< N’empêche j’ai toujours un peu de mal avec les couvertures des anciennes éditions

Je regrette :
– de ne pas avoir pu plus connaitre Susan Calvin. Elle est en partie « conteuse » et personnage mais j’aurais aimé en savoir encore un peu plus sur elle.

En conclusion,
Un recueil intéressant qui nous montre un évolution des Robots impressionnante et qui donne envie d’en savoir un peu plus sur eux et leur évolution (enfin s’il peuvent encore faire quelque chose!). Je retournerai donc volontiers dans les nouvelles de la saga Robots

D’autres avis chez : Nelfe, Lynnae

logo3

JLNN 1/6                    *\ô/*