***

(1)  http://cerisemarithe.wordpress.com/2012/12/28/lhotel-de-ville-de-saint-quentin-aisne-1/

(2)  http://cerisemarithe.wordpress.com/2013/01/31/lhotel-de-ville-de-saint-quentin-aisne-2-2/

(3)  http://cerisemarithe.wordpress.com/2013/02/04/lhotel-de-ville-de-saint-quentin-aisne-3/

(4)  http://cerisemarithe.wordpress.com/2013/02/10/lhotel-de-ville-de-saint-quentin-aisne-4/

***

Pour finir en ce qui concerne l’extérieur :

Etage des pignons

C’est celui qui a été le plus malmené, par l’histoire et par l’homme… qui a subi de nombreux remaniements et restaurations…

¤  Sculptures du bandeau: 4 gargouilles et huit petits animaux

¤   Sur les pignons, écussons armoriés qui encadraient les anciens oculi disparus (dont on trouve traces sur une gravure d’avant 1643 et sur dessin de 1892)

¤   Entre les pignons, le singe et le chien, ajoutés lors de la restauration du XIX ème siècle

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

Et partout présent sur la façade, le feuillage :

feuilles de vigne et grappes de raisin, feuilles de chêne et glands, chou frisé…

et quelques escargots qui s’y promènent !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

Quelques étapes au fil des siècles…

Ajouts, transformations, restaurations…

Avant 1643

Avant 1643, gravure la plus ancienne. (On peut y voir les 3 oculi des pignons)

Aucun document sur l’Hôtel de ville, à la fin de sa construction en 1509.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La grande Place, dessin aquarellisé, fin du XVIII ème (BNF)

En 1799-1800-La Place

La place, 1799-1800

En 1821

1821 (2 des oculi ont été enlevés)

En 1840

1840

Lithographie de Monthelier, publiée dans « Les voyages pittoresques et romantiques de l’ancienne France »

1840 Dessin de Montheliez

1840

La Collégiale vue de la galerie de l’Hôtel de ville, par Monthelier

(« Les voyages pittoresques et romantiques de l’ancienne France »)

En 1845

1845

La lanterne « pseudo-romane » de 1840 a été remplacée par un campanile néo-gothique.

En 1892

1892

Après les restaurations de 1854, le campanile abrite le carillon. Le chien et le singe sont apparus entre les pignons. L’hexagone étoilé de l’oculus central a été repris dans les 2 autres et chaque oculus est encadré de 2 blasons.

1926 Dessin architecte

1926 – Dessin d’architecte

1960

1960

Hotel de Ville Saint-Quentin Noël 2012

Noël 2012

***

Prochain RV, pour l’intérieur… un peu plus tard, dès que je pourrai revisiter et prendre des photos… La salle des mariages et celle du conseil municipal sont de véritables joyaux, avec de très belles originalités… j’ai besoin d’en étudier les éléments et leur histoire plus en profondeur…

***