Je défends l’entreprise concurrentielle mais n’utilise plus le mot libéral car c’est complètement inutile de se lancer dans des polémiques stériles.” Xavier Fontanet, ex-PDG d’Essilor et “Manager de l’année 2011”, prend son bâton de pèlerin tous azimuts pour faire partager sa vision positive de la mondialisation et de la concurrence.

“Ce qui me motive c’est de travailler à améliorer la compréhension de l’économie, de faire découvrir et aimer leurs entreprises par les Français.” Et il s’alarme : “Nos dirigeants politiques font la même erreur que leurs prédécesseurs à l’aube de la Seconde Guerre mondiale : on refait la ligne Maginot en croyant que l’Etat est un rempart contre la mondialisation et doit protéger les citoyens.”

la suite sur le nouvel Economiste