Un vélo, de vieilles photos, une épave de voiture… non, ce n’est pas le marché aux puces, mais le patrimoine de nos ministres mis à l’étal ! Et oui, nos dirigeants sont aussi fauchés que nous ! Qui l’eut cru… certains en sont réduits à porter des vêtements dont même Emmaüs ne voudrait pas : voyez par exemple madame Michèle Delaunay descendant un escalier de l’Élysée avec un collant filé comme pas possible (regardez attentivement les premières images de la vidéo en cliquant ici) ! A croire qu’elle a croisé DSK dans les couloirs, et qu’il a tenté de lui arracher ses vêtements avec les dents…! Michèle Delaunay est « ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie ».  Comme quoi les titres à rallonge ça ne nourrit plus ! J’vous l’dit, c’est la misère. Y’en a mêm’ qui sont à poil: un élu de Montbéliard, Philippe Duvernoy, en est réduit à poser nu… spectacle terrible ! On comprend pourquoi Rachida Dati ne voulait pas rendre ses robes à la maison Yves Saint Laurent. Pourtant cela aurait été certainement plus réjouissant de la voir en tenue d’Eve :)

Duvernoy

photo du site de l’Est Républicain

Et puis certains n’ont pas un sou sur leur compte courant : Manuel Vals, par exemple, n’a que 108 €. Il faudrait quand même que quelqu’un plaide auprès des conjoints, parce si peu d’argent de poche, là ça craint ! Même leurs enfants, ou petits enfants, ont plus… la pudeur leur interdit de l’avouer, mais il y en a qui sont sûrement « interdit bancaire ». Avec si peu de disponibilités, ils ne peuvent pas honorer leurs factures, leurs crédits, payer le resto, faire le plein d’essence… impossible. Madame Taubira est carrément à découvert avec -173 € sur son compte courant ! Et monsieur Michel Sapin, il possède une maison à Argenton-sur-Creuse (860 000 €), des propriétés agricoles avec bois, bâtiments de ferme avec 433 hectares de terrains (3 millions d’euros), un appartement à Paris (2,3 millions d’euros),  une maison à l’Île D’Yeu (1,1 millions d’euros)… mais il n’a même pas 5000 € sur l’ensemble de ses comptes bancaires ! Il a trois comptes dont un avec 4,67 € !!! Le pauvre, comment voulez-vous qu’il paye les charges de toutes ses propriétés ? une vrais galère… Et tous ces gens n’ont même pas de Rolex. La dèche quoi !

    Cet étalage digne des marchands de tapis est bien rigolo. Nous nous gaussons de ce délicieux folklore qui nous a bien distrait en ces temps de morosité. Nous finirions presque par oublier l’essentiel : l’obligation, pour nos élus, de publier leur patrimoine fait suite à la fraude et aux mensonges de monsieur Cahuzac.

    Mais en quoi la déclaration des biens de nos gouvernants peut-elle répondre à la fraude, à la dissimulation, au mensonge ? C’est simple : en absolument rien. Si ces dispositions avaient été prises plus tôt, cela n’aurait rien changé. Monsieur Cahuzac n’en aurait pas moins menti au Parlement, au Chef de l’Etat, aux journalistes et au peuple français. Le problème, ce n’est pas le patrimoine que les ministres veulent bien nous avouer, mais l’argent plus ou moins propre qu’ils sont susceptibles de percevoir secrètement et qu’ils dissimulent au fisc… c’est la corruption, les conflits d’intérêt… il faut être un sacré benêt pour imaginer un seul instant qu’ils vont nous dévoiler tout de leur plein gré ! Nos élus ont dû bien se poiler en rédigeant leur déclaration publique du patrimoine…